ARGUENON CYCLOSPORT PLANCOET

ARGUENON CYCLOSPORT PLANCOET

SUR LE GRAND PLATEAU ET EN ROUE LIBRE >>>>> L'INVITE DU MOIS DE MARS 2016

P1040558.JPG

 

Il est affable , un coup de pédale aussi tonique que son esprit est pétillant, découvrez le fond de la pensée de 

 

Notre ami CLAUDE  ( HENRY ) 

******************************

 

Depuis quelle date es-tu licencié au club ?

******************************************

 

Au début des années 2000, avec plusieurs saisons de souffrance sur le vélo, après plus de 15 ans sans aucune activité sportive.

 

 

Quel est ton meilleur souvenir sportif  ou ta plus belle victoire ?

******************************************************************

 

Mes beaux souvenirs sportifs ne se rattachent pas à des victoires mais plutôt à des faits divers qui tournent autour des activités sportives. Gagner une épreuve n' a jamais été pour moi un objectif primordial. L'aspect ludique du sport me plaît davantage ; je n' ai d' ailleurs jamais levé les bras en franchissant une ligne d' arrivée en vainqueur . Parfois j' avais envie de solliciter des excuses auprès des autres concurrents. J' avais le sentiment de leur ôter un moment de plaisir.

J' ai toujours considéré qu' il y a une forme de violence dans la compétition. Il faut battre l' autre ou les autres. Point de vainqueur sans perdants...il faut les remercier de leur participation et le cas échéant, de la qualité du spectacle.

 

 

 

Si tu étais un coureur pro, à quel coureur souhaiterais-tu ressembler ou te rapprocher le plus et pourquoi ?

***************************************************************************************************************

 

C' est une hypothèse à laquelle je n' ai jamais pensé, sans doute eu égard à mes aptitudes.

Pour répondre à la question, je vais choisir le SLOVAQUE PETER SAGAN. D' une part, il s' agit d' un grand coureur. D' autre part, j' apprécie son goût de la fantaisie. Il fait son métier sérieusement mais ne se prend pas au sérieux. Il cultive l' humour et la dérision. Ce qui m' enchante toujours. Il me semble avoir intégré la relativité des choses.

 

 

En AVANT GUINGAMP ou RENNES ?

***********************************

 

Je me réjouis de la présence des deux équipes au niveau de l' élite. En bon breton, j' apprécie leurs victoires. LE STADE RENNAIS a toujours été l' emblème de notre région au plus haut niveau.

EN AVANT GUINGAMP me paraît, avec un budget modeste, avoir le grand mérite d' y être parvenu. Il y faut une équipe dirigeante de grande qualité et un recrutement judicieux. Je me rappelle de l' époque où cette équipe jouait au niveau et contre PLANCOET . Que de chemin parcouru !

 

 

Quel est ton plat préféré ?

**************************

 

Vivant dans le monde agricole, mes parents pratiquaient beaucoup l'autarcie alimentaire dans cette période de ma jeunesse,pendant et après-guerre et préparaient souvent le dimanche le poulet rôti au lard grillé. J' aime toujours autant ce plat.

 

 

Ton endroit préféré ?

*********************

 

L' endroit où je vis et ses alentours. Je suis comme ULYSSE , après avoir voyagé pour des raisons professionnelles j' ai souhaité vivre « le reste de mon âge » près de mon lieu de naissance. Je ne suis pas dépaysé et retrouve mes relations de jeunesse.

 

 

Un pays, une région ou une ville que tu as aimé visiter ou aimerais visiter ?

*****************************************************************************

 

J' ai beaucoup apprécié les îles des CARAIBES , de la Polynésie avec TAHITI ,de l' océan indien avec MAURICE et la REUNION . Je dois avouer une légère préférence pour l' ILE MAURICE, cette île colonisée jadis par les FRANCAIS au 18ème siècle. Elle est très imprégnée de leur domination pendant un siècle...La langue française y est d' ailleurs encore largement pratiquée.

Plus près de nous, je suis allé souvent en CORSE, île de beauté : la bien nommée. A visiter de préférence avant l' été.

 

Quelle qualité apprécies-tu le plus chez les autres ?

****************************************************

 

Sans hésitation, la tolérance . Non pas dans son acception à priori péjorative qui consiste à tolérer ce que l'on réprouve. J' entends par tolérance, l' acceptation sans réserve du pluralisme des conceptions dans tous les domaines. Cela ne signifie pas qu' il faille renoncer à ses idées mais qu' il faille accepter que d' autres puissent penser et vivre autrement. Et ce n' est pas si simple car «  les braves gens n' aiment pas que l' on suive une autre route qu' eux »

L' idéal est d' évoluer de la tolérance vers la considération car la différence est une richesse.

La tolérance et la considération favorisent le mieux-vivre ensemble.

 

Le défaut qui t' insupporte ?

*****************************

 

S' agissant des personnes j' emploie assez peu le mot défaut, je le réserve plutôt aux choses . Mes propres travers m' occupent suffisamment , je m' intéresse assez peu aux éventuelles imperfections des autres . Toutefois, si les comportements m' interpellent, j' essaie de les comprendre même si ce n' est pas forcément tâche aisée. Chercher à comprendre nous éloigne pour le moins des jugements hâtifs.

 

Quels sont tes autres passions ou loisirs préférés ?

***************************************************

 

Le terme passion serait excessif et loisir plus adapté.

J' aime pratiquer le ski alpin. Je m' essaie cette année au skating, avec la famille . J' apprécie également la natation et bien sûr la danse de salon. Tout ceci se rattache aux activités physiques.

 

Un sportif, un personnage ou homme-femme publique que tu apprécies ?

****************************************************************************

 

Les ÊTRES de grand talent sont si nombreux et dans des domaines tellement divers que je ne saurais en dégager l' un ou l' autre. Un choix me paraît extrêmement arbitraire !

Je rendrais volontiers hommage à tous ces chercheurs qui consacrent leur vie à l' amélioration de notre quotidien et notamment de notre santé pour souvent une médiocre reconnaissance de la société. Il est préférable, au plan financier, d' avoir des aptitudes footballistiques.

 

 

La principale qualité du club ?

******************************

 

La qualité d' un club dépend des comportements de ses membres et parmi ceux-ci de la qualité de son équipe dirigeante .A ARGUENON CYCLOSPORT nous avons en permanence une direction d' excellente qualité. C'est déterminant pour la bonne marche et la pérennité du club. Ceci explique aussi le nombre important de ses adhérents et les très rares départs de mécontents .

 

Que souhaiterais-tu voir s' améliorer ?

**************************************

 

Rien de très particulier....Mon souhait est en voie de réalisation, c' est à dire, pérenniser une longue sortie annuelle qui jusque-là n' intervenait qu' à l' occasion du passage du TOUR de FRANCE . Cela présente l' avantage de donner un objectif à ceux qui ne font que de l'entretien physique et n'ont pas la compétition pour se motiver.

Par ailleurs, la convivialité et la participation peuvent toujours s' améliorer.

 

Que lis-tu ?

***********

 

Bien sûr , je lis le journal local pour me tenir informé des actualités du monde et des événements de la région.

Je m' intéresse aussi à tout ce qui repousse un peu plus les limites fixées par l' ignorance, d' autant que le savoir est source de liberté...Mes goûts sont éclectiques ; j' apprécie l' Histoire car le passé éclaire le présent. La littérature, la philosophie m' apportent quelques leçons de vie. En revanche , je ne lis jamais de roman policier. J' ai l' impression de ne pas y trouver mon compte.

 

Fais un vœu ou un rêve ?

*************************

 

A titre personnel, l' époque des ambitions et donc des rêves est révolue sinon de bien vivre jusque la fin.

Pour les vœux, sur un plan général, en ces temps difficiles, on peut toujours souhaiter un monde meilleur où la fraternité trouve une place prépondérante.

 

Une anecdote à raconter ?

**************************

 

Ma première course en FFC, réservée aux 3ème et 4ème catégories . A l' approche du dernier tour je me dégageais du peloton pour rejoindre les échappés où figurait une dizaine de concurrents avec une minute d' avance.

Je rentre sur le groupe de tête et n'ayant jusqu' alors fait aucun effort, je me sentais capable de leur fausser compagnie. J ' entrevoyais déjà la victoire. Je me dressais sur les pédales et lançais mon attaque dans la côte. A cet instant, ma chaîne sauta. C' est alors, selon notre ami GUY BERTRAND, présent dans l' échappée, que je réalisais un magnifique soleil.

Résultat : sept points de suture au cuir chevelu.

Conclusion: depuis ce jour, j' ai toujours porté un casque en course.

Morale de l' histoire : Il faut attendre la ponte pour compter les oeufs ...   

 

 

 

Merci beaucoup Claude pour tes confidences et ....si tes voeux pouvaient être exaucés !!!

 

Prochain rendez-vous en Avril et ce n'est pas un poisson .  



12/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 99 autres membres