ARGUENON CYCLOSPORT PLANCOET

ARGUENON CYCLOSPORT PLANCOET

SUR LE GRAND PLATEAU ET EN ROUE LIBRE >>>>> L INVITE DU MOIS D OCTOBRE 2016

Ce mois-ci,  c'est au tour de Renaud ( LEMARCHAND ) d'être sous les feux de la rampe du Grand Plateau. Il a fait une entrée très remarquée au sein de notre club puisqu'il a très vite décroché victoires et podiums dès ses premières épreuves. Il a répondu fort gentiment aux sollicitations dédiées à l'invité du mois. 

 

DSCN1287.jpg

 

ACS : 1) Depuis combien de temps es tu licencié au Club et de quelle manière as tu découvert le Club ?

 

Je crois qu’en décembre 2014 alors que je roulais en direction de Jugon les lacs, je me suis fais rejoindre par le premier groupe. Pris de pitié par ma solitude pathétique dans ce triste dimanche pluvieux, ceux qui aujourd’hui sont mes camarades d’évasions hebdomadaires ont accepté ma présence au cœur de cette horde rouge. Comment aurais-je pu refuser une invitation si sympathique.

 

 

ACS : 2) Quel est ton meilleur souvenir ou plus grande satisfaction dans la pratique du vélo ?

 

Le vélo est un sport porté et de translation. Ces deux caractéristiques en font un sport idéal pour l’évasion. L’évasion physique d’abord car il permet de franchir les montagnes d’aller chercher l’horizon puis mentale car il est aisé de se détendre et de laisser aller son esprit lors des longues sorties. Ceci particulièrement dans notre région où les paysages sont variés et très beaux. J’aime donc cet exercice qui forge le corps et libère l’esprit. Mais au-delà de tout cela, j’adore faire du vélo en montagne, le grand air, les paysages et les défis personnels…c’est top.

 

 

ACS :  3) Qui est ton coureur préféré ?

 

J’ai toujours du mal à préférer ; je trouve que cela réduit les horizons. S’il fallait choisir, j’aime bien Bernard Hinault, ou plutôt le personnage : terrien, teigneux, bravache, fort…

J’aime aussi Laurent Jalabert, je le trouve assez humain et je pense qu’il a mené intelligemment sa carrière.

 

 



ACS  : 4) Pour quelles raisons ?

 

Ce que j’aime dans le vélo, c’est que c’est un sport d’homme. On peut encore s’identifier aux grands champions. De moins en moins hélas. J’écarte l’aspect dopage de ma réflexion. Ces deux champions avec leurs qualités et leurs défauts sont encore proches de nous je crois.

 

 

 

ACS :  5) Stade Rennais ou En Avant de Guingamp ?

 

En Avant, même si le milieu du foot professionnel me répugne un peu. Il n’a plus grand-chose à voir avec notre quotidien.

 

 

ACS  : 6) Ton plat préféré ?

 

Encore une fois, non mais j’aime beaucoup les sushis. Rien ne remplace un fromage de qualité accompagné d’un verre de vin bien senti.



 

ACS : 7) Un pays ou une ville que tu as aimé visité ?

 

Rome que j’ai visitée il y a quelques années avec ma femme. J’aime ces endroits où l’histoire est présente. L’antiquité romaine est un des piliers de notre histoire et surtout de notre culture. Et le Vatican est le cœur du catholicisme. Croyant ou pas, on ne peut nier que sont réunis à Rome les symboles de notre civilisation. C’est très précieux, je trouve de pouvoir identifier des liens avec nos racines (sans pour autant refuser l’évolution et l’ouverture) et l’antiquité romaine à tellement influencée notre mode de vie. C’est un peu pour cela que j’habite à Corseul la romaine !

 

 

ACS : 8) Quelle qualité apprécies tu le plus chez les autres ?

 

La générosité est une qualité extraordinaire. J’admire ces personnes qui donnent sans attendre en retour. Mais c’est une qualité anachronique à l’heure où tout est calculé pour la productivité.

 

 

ACS : 9) Le défaut qui t'insupporte ?

 

La duplicité, c’est insupportable ! C’est un défaut qui met les proches dans une insécurité permanente. Avec ces gens là il n’y pas moyen de construire quelque chose de solide .

 

 

ACS : 10) Quels sont tes loisirs préférés ou autres passions ?

 

J’aime me promener, passer du temps en famille tout simplement. Je ne suis pas quelqu’un de passionné … si ce n’est par ma femme !

 

 

ACS  :11) Une personnalité , un artiste ou un sportif toutes disciplines confondues que tu apprécies ?

 

Il y en a tellement ! Je crois que depuis tout petit, je suis profondément attaché à Jacques Brel. Il est profondément humain. Presque naïf à ses débuts, il est devenu de plus en plus désabusé dans ses chansons. C’est sans doute le parcours normal pour un homme de culture occidentale.

 

 

ACS : 12) La principale qualité du club ?

 

L’accueil, il y en a pour tout le monde. On peut s’amuser. En plus on sent une vraie solidarité : quand quelqu’un crève, il y en a toujours pour attendre.

Ah oui surtout son équipe dirigeante  Sourire  (ton obséquieux).

 

 

ACS : 13) Que souhaiterais tu voir s’améliorer ?

 

Du beau temps tous les dimanches, même si j’aime bien la pluie.

 

 

ACS  : 14) Que lis tu  ?

 

Je lis trop peu à mon goût en ce moment. Mais il faut dire que je lis plutôt des livres d’histoire au style imbuvable. Donc mes lectures sont souvent laborieuses. Mais je ne désespère pas de me remettre un jour aux romans.

 

 

ACS : 15) Un souhait, un rêve ou un vœu ?

 

La paix dans le monde ! Je dois être un petit peu ennuyeux comme personne car je n’ai pas de rêve particulier. J’espère juste que mes enfants et ma femme seront heureux et épanouis. Je crois que c’est déjà un sacré défi.

 

 

ACS : 16) Une anecdote de vélo ?

 

Parfois, tu franchis la ligne en premier et tu es classé septième ... C’est un sport bizarre… Il y a 8 ans, alors que je ne faisais plus de sport depuis 1 an et demi au moins, j’ai emmené mon vélo pour nos premières vacances en montagne avec ma femme. Je n’avais que cinquante kilomètres dans les jambes. Ma première sortie fut la montée vers le cirque de Troumouse car nous campions à Gavarnie (vraiment c’est un coin sympa). Pendant une demi heure mon cardio était au-delà des 185 pulsations. Arrivé en haut j’ai senti que j’étais sur le point de faire un malaise. Mais je n’avais pas voulu m’arrêter. C’est idiot.

Je dis souvent que le vélo c’est comme la vie. Cette expérience me rappelle que dans la vie, la performance, ce n’est rien. Il faut parfois lever la tête du guidon et savoir profiter de son environnement, quitte à s’arrêter. J’ai eu de la chance, j’aurais pu ne pas voir le sommet. Quand on recherche trop la performance, on risque surtout d’aller nulle part.

 

 

*****

 

Question subsidiaire   : Dimanche prochain se disputera le Championnat du Monde Elite Pro au Quatar avec un tracé très certainement réservé à un sprinteur. Les chances de victoire pour l'équipe de France reposent principalement sur Nacer Bouhanni et Arnaud Demarre, lequel préfererais tu voir endosser le maillot Arc-en Ciel  ? 

 

J’aimerai voir gagner Arnaud Démarre, mais Nacer Bouhanni mériterait de gagner aussi car je crois qu’il a été marqué par la malchance cette année. Je ne suis pas un connaisseur de ces champions modernes, mais un champion du monde français, c’est toujours une bonne nouvelle.

 

DSCN1347.jpg

Dimanche 10 Avril 2016 à l'arrivée ( arrosée ) du 21 eme Souvenir Marcel Charlot ou Renaud avait montré le maillot - comme l'on dit - 

 

Merci à toi pour tes confidences et à très bientôt lors de nos sorties dominicales. 



14/10/2016
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 97 autres membres