ARGUENON CYCLOSPORT PLANCOET

ARGUENON CYCLOSPORT PLANCOET

SUR LE GRAND PLATEAU ET EN ROUE LIBRE >>>>> L INVITE DU MOIS D AOUT 2016

Avant de repartir en Australie , notre sympathique Anglo saxon , Iain Spiers s'est confié au Grand Plateau . 

 

Photo0439.jpg

Iain , titulaire de la double nationalité Britannique et Australienne , retourne au Pays pour une nouvelle mission de quelques mois aux antipodes .

 

 **********

 

 Au préalable,  il nous raconte comment il est arrivé dans notre région et choisi Plancoët comme pied-à-terre. 

 

Concernant les motivations qui m’ont poussé à m’installer à Plancoët, à la Bretagne, il faut que je réponde en premier à 2 questions :
 
Pourquoi la France ?
 
J’ai fait une partie de mon cursus médical en Normandie, et en Champagne-Ardenne et, je gardais l’envie de revenir exercer ma profession ayant terminé mes études en Grande-Bretagne.
Pouvoir s’inscrire auprès des autorités compétentes françaises, exige un domicile en France.
 
Pourquoi la Bretagne ?
 
Pour plusieurs raisons : des beaux souvenirs des vacances d’été passés sur le Golfe du Morbihan en famille, avec nos amis Rennais. Ensuite, courant 2010-11 (quand je cherchais mon « pied-à-terre ») ma mère était toujours en vie (en Angleterre), et j’ai du garder mon droit d’exercer la médecine là-bas encore quelque temps. Ainsi il me fallait un accès facile à l’Angleterre (les ferries de Saint-Malo).
 
Enfin, pourquoi Plancoët, plutôt que de Saint-Malo ?
 
Mi-juin (2011), je me dirigeais vers Saint-Brieuc à vélo pour participer le lendemain à la Bernard Hinault. Du coup, je m’arrêtais devant le panneau d’affichage de ventes immobilières de l’étude notariale de Gaëtan Renaud (rue de la Madeleine) et j’ai décidé de me renseigner à lintérieur. Bref, j’ai trouvé mon bonheur, à un prix convenable, dans une petite ville où je me sentais toute de suite à l’aise.
 
**********
 

ACS : 1) Depuis combien de temps es tu licencié au Club et de quelle manière as tu découvert le Club ?

 

Depuis 2012. Je venais d'acheter ma maison à Plancoët, et je me  hâtais de découvrir le club cycliste du coin. C'est ainsi que je faisais mes premières sorties courant septembre 2011, avant de devenir licencié en 2012.

 

ACS : 2) Quel est ton meilleur souvenir ou plus grande satisfaction dans la pratique du vélo ?

 

Après presque 45 ans de la pratique du vélo, c'est difficile d'en choisir un. Mais le comble, c’était au Pérou – la descente de La Oroya à 4.800m à Lima, sur la côte, à 130km/h.

 

 

ACS :  3) Qui est ton coureur préféré ?

 

Sans hésitation, Eddy Merckx.

 

ACS  : 4) Pour quelles raisons ?

 

Non seulement pour son palmarès, mais aussi son caractère droit – je cite sa deuxième place du Tour 1975. Il refusait d'abandonner (ayant déjà perdu le Tour) après une chute où il s'est fait une fracture maxillaire. Ainsi, il a accordé une « vrai » victoire à Bernard Thévenet.

 

ACS :  5) Stade Rennais ou En Avant de Guingamp ?

 

En Avant de Guingamp – pour son nom original, mais aussi parce que j'aime quand les outsiders gagnent.

 

ACS  : 6) Ton plat préféré ?

 

Une bonne soupe « tom yam » thaïlandaise

 

ACS : 7) Un pays ou une ville que tu as aimé visité ?

 

Les Andes – une région, plutôt qu'un pays – que j'ai traversé à vélo en 1986 reste bien gravé dans l'esprit pour les paysages, les gens, la faune, le lac Titicaca, Cusco, Machu Picchu, et la descente...

 

ACS : 8) Quelle qualité apprécies tu le plus chez les autres ?

 

La fiabilité

 

ACS : 9) Le défaut qui t'insupporte ?

 

Bien sûr, la manque de fiabilité (pour rester dans la cohérence) mais même plus l'insincérité

 

ACS : 10) Quels sont tes loisirs préférés ou autres passions ?

 

La guitare classique. Seul bémol (pour ainsi dire) c'est mon manque de discipline. Il faut jouer tous les jours, pour faire du progrès

 

ACS  :11) Une personnalité , un artiste ou un sportif toutes disciplines confondues que tu apprécies ?

 

Nelson Mandela – un homme qui a su encaisser tant de malheur, mais qui a gardé son humanité, sa sagesse. Il me semble que le pouvoir ne l'a pas corrompu non plus

 

ACS : 12) La principale qualité du club ?

 

La camaraderie des gens de tous les azimuts, qui partagent l'amour de la « petite reine »

 

ACS : 13) Que souhaiterais tu voir s’améliorer ?

 

Un meilleur rapport homme : femme (c'est-à-dire, plus de femmes, pas moins d'hommes !)

 

ACS  : 14) Que lis tu ?

 

Plutôt journaux, biographies, revues – médicale, cycliste, (de temps en temps), informatique. La fiction ne m'attire pas.

 

ACS : 15) Un souhait, un rêve ou un vœu ?

 

Personnel : pouvoir passer plus de temps à Plancoët avec ma femme

Général : que les attentats tels Charlie Hebdo, Nice, St Etienne du Rouvray etc s'arrêtent...

 

ACS : 16) Une anecdote de vélo ?

 

Un soir, en cambrousse australienne, je rentrais chez-moi en vélo avec un éclairage peu performant. Du coup, j'ai vu devant moi une forme imposante, et alors je me préparais pour la chute inévitable. Sauf qu' une seconde plus tard, je me suis heurté à ce qui me paraissait  comme une grande peluche – sans tomber, et sans que je me sois fait de mal. Je n'en suis pas sûr, mais je crois que j'ai laissé derrière moi un kangourou perplexe...

 

!cid_377157C5-4DE2-4B54-A607-1E505E131910.jpg

 

A propos de ma photo sous la pancarte de Cadel Evans :

 

Il a gagné le Tour en 2011, alors la ville de Katherine a monté la pancarte en centre-bourg peu après sa victoire (ils l'ont démonté 12 mois plus tard).

C'est vrai, il est né à Katherine, à l'hôpital (je connais son accoucheur), mais il a quitté la région pour le sud du pays à un jeune âge. En plus il a vécu à Beswick, un « station » (grande ferme) à 2 heures de route de Katherine.

Il n'est jamais venu en visite à Katherine depuis sa victoire...

 

MERCI Iain !!!

 

Nous te souhaitons un très  bon séjour en Australie en attendant de te revoir au plus vite.....  Peut être pour les Fêtes de fin d'année ??? 

 



16/08/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 97 autres membres